Nomination de Francisco Madeira comme nouveau représentant spécial de l’Union Africaine pour la Somalie et chef de la mission de l’UA en Somalie

09/10/2015

La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma, a, ce jour, nommé l’Ambassadeur Francisco Caetano José Madeira, du Mozambique, comme son Représentant spécial pour la Somalie et chef de la Mission de l’UA en Somalie (AMISOM), en remplacement de l’Ambassadeur Maman Sambo Sidikou du Niger.

pas d'image

L’Ambassadeur Madeira était, depuis 2010, le Représentant spécial de l’UA pour la coopération dans la lutte contre le terrorisme et Directeur du Centre africain d’Étude et de Recherche sur le Terrorisme, qui a son Siège à Alger (CAERT), une fonction qu’il a assumée cumulativement avec celle d’Envoyé spécial pour la question de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA), de novembre 2011 à juillet 2014.
Francisco Madeira a servi, entre 1984 et 1989, comme Ambassadeur du Mozambique dans plusieurs pays africains, et occupé la fonction de Conseiller diplomatique à la Présidence de la République. Il a été membre de la délégation gouvernementale aux négociations de paix avec la RENAMO, qui ont abouti à la signature, en août 1992, de l’Accord général de paix de Rome pour le Mozambique. Il a occupé des fonctions ministérielles, ayant été, de 1995 à 1999, Ministre à la Présidence chargé des Affaires parlementaires et, de 2000 à 2010, Ministre à la Présidence chargé des Affaires diplomatiques. Il a contribué à plusieurs processus de paix sur le continent. En particulier, il a été Représentant spécial du Gouvernement mozambicain pour la région des Grands Lacs; membre des Équipes de facilitation des anciens Présidents Julius Nyerere et Nelson Mandela pour les négociations de paix d’Arusha sur le Burundi (1997 — 2000); Envoyé spécial du Président de l’UA (l’ancien Président Joaquim Chissano du Mozambique) à Sao Tomé-et-Principe, à la suite du coup d’État de juillet 2003; membre de l’Équipe de facilitation du Soudan du Sud dans les négociations avec la LRA; et Envoyé spécial de l’OUA/UA pour les Comores (1999 à 2010). Il a été membre du Parlement national du Mozambique de janvier 2005 à janvier de 2010.
La nomination du nouveau chef de l’AMISOM intervient alors que l’UA s’emploie à accélérer la stabilisation de la Somalie, de manière à ouvrir la voie à la tenue d’élections générales en 2016. Compte tenu de son expérience dans la lutte contre le terrorisme, l’Ambassadeur Madeira devrait donner un nouvel élan à la campagne visant à neutraliser al-Shabaab et d’autres groupes terroristes, s’appuyant pour ce faire sur les progrès considérables réalisés par l’AMISOM au cours des dernières années, en particulier avec la reprise de la plupart des grandes villes et autres endroits stratégiques du sud-centre de la Somalie. Il contribuera également à la mise en œuvre de la Vision 2016 développée par les parties prenantes somaliennes.
Dans le cadre de son mandat, l’Ambassadeur Madeira maintiendra une interaction constante avec le Gouvernement fédéral de la Somalie (FGS) et d’autres parties prenantes somaliennes. Il travaillera également en étroite collaboration avec l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et ses États membres, ainsi qu’avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux concernés, y compris le Secrétariat des Nations unies et la Mission d’assistance des Nations unies en Somalie (MANUSOM), l’Union européenne (UE), les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni.
La Présidente de la Commission voudrait exprimer ses sincères remerciements à l’Ambassadeur Sidikou pour son leadership et son engagement. Sous sa direction, l’AMISOM, conjointement avec les forces de sécurité somaliennes, a significativement élargi le territoire sous le contrôle du FGS, et a joué un rôle important dans la promotion du processus politique. Elle lui souhaite succès dans ses projets futurs. La Présidente de la Commission remercie également l’Ambassadeur Madeira pour le travail accompli en tant que Représentant spécial pour la coopération dans la lutte contre le terrorisme et Directeur du CAERT, ayant grandement contribué à la formulation et à la mise en œuvre du cadre d’action de l’UA dans la lutte contre le terrorisme.
L’Ambassadeur Francisco Madeira est né le 4 avril 1954, à Beira, au Mozambique. Il est titulaire d’un diplôme en Relations internationales du Centre pour les Relations étrangères de Dar-es-Salaam, en Tanzanie, et d’un diplôme en Droit de l’Université Eduardo Mondlane de Maputo, au Mozambique.